Le CVB intraitable à domicile !

Le CVB remporte les trois points face aux allemands de Friedrichshafen pour cette deuxième journée de ligue des champions. Victoire 3 […]

Le CVB remporte les trois points face aux allemands de Friedrichshafen
pour cette deuxième journée de ligue des champions. Victoire 3 à 0
(25/15 25/23 25/18)

CVB 52 HM : Atanasov, Saeta, Ben Tara, Patak, Fernandez, Averill, Bann

Friedrischaffen : Takvam, Sossenheimer, Protopkaltis, Steurwald,
Maleshad, Collin

Set 1 :

Même avec un challenge vidéo remporté par le CVB, Les allemands
démarrent plus fort (3/6). Fernandez, revenu dans le six de départ
après son absence à Cannes en championnat, frappe deux fois pour
l’égalisation chaumontaise (6/6). Beau sauvetage de Ben Tara et Saeta
finit le point. Deux fois les rôles sont inversés entre passeur et
pointu avec une belle envolée des locaux (11/7). Patak met à la peine le
pointu Maleshad avec un bloc bien senti. Temps mort Friedrichshafen
(13/8). Changement de joueur chez les allemands. Le pointu Maleshad cède
sa place à Boladz. Sans effet à court terme apparemment (16/10). Encore
trop de déchets dans le jeu visiteur pour espérer une remontée d’autant
que Saeta brille également à l’attaque. Même les parties de ping pong
se termine bien pour le CVB. L’écart grandit et le public entrevoit
rapidement la fin de set (22/14). Elle arrive sur un ultime point de
Averill au centre (25/15).

Set 2 :

Avec la démonstration de la première manche, on imagine que quelque
chose marchera peut-être un peu moins bien dans la machine chaumontaise.
A Friedrichshafen d’aller chercher le CVB et se relever de ce mauvais set.
Saeta, passeur énergique, continue de participer aux offensives,
obligeant l’adversaire à beaucoup d’attention (3/3). Sans pratiquer un
jeu de puissance, Friedrichshafen se reconstruit et amène le CVB sur un
terrain moins confortable. Temps Mort CVB (4/6). Le set raté des
allemands n’est plus qu’un mauvais souvenir avec un bloc défense bien en
place (8/11). Patak soulève la salle après un point magnifique remporté
au prix d’un gros effort collectif (9/11). Averill fait admirer son
franchissement tandis qu’un ace de Saeta donne l’égalisation au CVB.
Temps mort Friedrischaffen (12/12). Winkelmuller remplace Ben Tara
(15/15). Les égalités se multiplient et l’on sent bien que l’on rentre
dans un match différent (17/17). Patak respire la confiance avec une
feinte posée comme il faut (19/18). La pression au service des
chaumontais s’accentue, poussant à la faute des attaquants allemands
servis dans des conditions difficiles (21/19). Égalisation de
Friedrichshafen après une attaque dehors de Fernandez. Temps mort CVB
(23/23). La Première balle de set est la bonne après un coup de patte
d’Atanasov depuis ses 4 mètres. Le réalisme est chaumontais (25/23).

Set 3 :

Quel sera le scénario de cette troisième manche ? Les intentions
visiteuses s’étaient raffermis au deuxième set et il faudra beaucoup
d’attention pour ne pas les laisser espérer. Bel échange remporté cette
fois par Friedrichshafen mais les allemands restent encore derrière
(7/5). Face à son ancien club, l’application d’Atanasov fait plaisir à
voir. Au service mais surtout sur une défense terrible avec Winkelmuller
à la conclusion (10/7). Maleshad en début de set, était revenu dans le
six de départ. Bien vu Fernandez au centre mais l’écart reste stable
entre les deux équipes (14/13). La vitesse de Winkelmuller épargne bien
des efforts à ses coéquipiers. Patak rajoute une marche supplémentaire
aux difficultés des Allemands. Temps mort Friedrichshafen (16/13). Quel
effort collectif au CVB avec un point gagné au forceps face à des
allemands incrédules (17/13). Le bloc participe aussi à la fête
(19/14). Le service de Saeta aggrave le score. Son compatriote Averill
décoche aussi quelques missiles venus de très haut (22/16). Balle de
match après une petite diagonale d’Atanasov. Winkelmuller finit la partie
avec un service gagnant (25/18).