Le week-end des amateurs

Ce week-end, plusieurs de nos équipes entamaient leur saison avec le début des matchs officiels :

M9 / M11 : L’école de volley débarque chez les Bragards
Nos moins de 9 ans et moins de 11 ans se sont retrouvés en nombre à Saint-Dizier ce samedi. En effet, 21 joueuses et joueurs de nos couleurs ont participé au premier plateau du comité 52.
Parmi eux, 6 équipes de 2 joueur(ses) évoluant en M11 on fait face à de jeunes Bragards et Troyens. Il y avait ainsi 10 équipes présentes et nos jeunes duos ont fini 1er, 2ème, 6ème, 7ème, 8ème et 10ème. Pour ces 4 derniers duos, malgré le fait que ces jeunes participaient à leur premier tournoi, ceux-ci se sont plutôt bien débrouillés. Les deux premiers duos, eux, ont maitrisé leur jeu pour finir en tête à la fin de la journée.
Du côté des M9, il ne s’agissait pas de compétition mais plutôt de pratiquer avec des jeunes d’autres clubs, via différents ateliers techniques. Après cela, chacun des joueuses et joueurs se sont retrouvés sur des match en 1 contre 1. Ceci a permis de voir, pour les éducateurs présents, le niveau de nos jeunes et de réfléchir au contenu du prochain plateau.

M15 MASCULINE
Ce samedi, Mathis OSMANAJ et ses coéquipiers ont découvert pour la première fois leurs championnat et cela, à domicile, en organisant le premier plateau M15 Masculin au gymnase du Haut du Val. Ils y ont accueilli le S.R.D. Saint-Dié, le Volley Club de Remiremont ainsi que le Stade Athlétique Spinalien.
Nos jeunes se sont inclinés par deux fois sur le score de 2 sets à 0 : 21-25, 7-25 face au SAS Spinalien puis 12-25, 19-25 contre le VC de Remiremont.
A l’image du score, nos jeunes sont très bien rentrés dans la compétition en montrant une très belle opposition lors du premier set. La perte de celui-ci a quelque peu fait baisser le moral des jeunes qui a mis du temps à remonter, et cela s’est vu au niveau des scores du deuxième match. Nos M15 se sont remis peu à peu dans leur jeu et finissent sur de bonnes choses pour une première en 6 contre 6 face à deux belles équipes vosgiennes.

M13 FÉMININE
Se déplaçant à Hettange pour le premier tour de Coupe de France, nos M13 Féminines ont vite su jouer de belle manière afin de s’imposer aisément lors des deux rencontres de cette journée durant laquelle les jeunes chaumontaises n’ont pas été déstabilisées. Les scores reflètent bien cette domination : 25-8, 25-7 face à l'A.S. Vallée de Sauer puis 25-8, 25-12 face au V.C. Hettange/Grande Soetrich.

PRÉ-NATIONALE FÉMININE
Partie dans la métropole du Grand Nancy sans leur coach, notre équipe senior féminine a su se gérer avec l'aide de leur joueuse Caroline Corbeau en maître d’œuvre sur le banc car actuellement blessée. L'issue du match fut donc une première victoire 3 set à 1 (27-29, 25-19, 13-25, 16-25) face à l'équipe de Vandoeuvre qui n’aura réellement résisté qu’en début de partie.

PRÉ-NATIONALE MASCULINE
Pour cette première journée de championnat, nos séniors amateurs ont accueilli l'équipe d'Hettange à la salle Jean Masson sous les yeux d’une cinquantaine de spectateurs. Lors de ces débuts en rencontre officielle, nos séniors masculins ont montré de quoi leur groupe était capable et ont ainsi dominé les deux premiers sets sans forcer (25-19, 25-20). Le dernier set a vu nos locaux ralentir le rythme, mais l’équipe a tout de même su terminer le travail pour finir le match sur le score de 25-20.


Chaumont, superchampion 2017

Le Samedi 7 Octobre, le CVB52 a ajouté un trophée à son palmarès en remportant la Supercoupe 2017 à Mulhouse, plaçant le club haut-marnais sur la plus haute marche du volley français. Au passage, le club se félicite de compter dans son effectif le MVP de cette Supercoupe, Stephen Boyer !

Le résumé du match :

 Set 1 :
Déjà 3 fautes directes pour le CVB au premier temps mort technique (5/8). Pas trop de solution en cette entame de rencontre pour le CVB dont les attaques sont défendues tandis que les contre-attaques corses trouvent des intervalles. Carle balance pas mal au service et termine également les points. Le bloc corse casse les espoirs de remontée à l'image de cette deuxième attaque de Louati une nouvelle fois bloquée (10/16). Sinkonnen remplace Rodriguez mais sa première défense ne soulève pas l’enthousiasme de son entraîneur (11/17). La suite ressemble au début avec un bloc adverse dominateur tandis que les attaquants chaumontais manquent de lucidité. Le score défile d'autant que l'acharnement en défense des corses produit des miracles (15/23). Ajaccio finit la manche avec son pointu argentin Gonzalez (16/25).

 

Set 2:
Rodriguez revient dans le six de départ de cette manche. Louati et Rodriguez rassemblent leurs forces pour deux blocs successifs sur le pointu adverse (6/5). L'argentin, pas découragé, remet ses coéquipiers dans le sens de la marche (7/8). Le score se maintient. Le bloc chaumontais lit mieux les trajectoires des attaques mais les ballons ne retombent pas encore dans la bonne couleur (13/13). Quelle défense de Lacassie d'une main sur un missile de Boyer. Louati égalise puis bloque mais l'on se demande de quel côté la tartine va tomber (16/15). Mijailovic donne de la voix en s'adressant au supporters chaumontais. L'accélération du CVB impressionne avec un 6 points à un encaissé par les corses (22/16). Temps mort CVB après trois balles de set effacées par Ajaccio (24/21). Le CVB n'y arrive toujours pas. Nouveau temps mort du CVB avec un échec de Boyer (24/22). Boyer encore en échec (23/24). Bonne nouvelle, Bruckert sort son engagement. On suivra avec attention la troisième manche en se demandant si la dynamique chaumontaise s'est cassée ou pas. La fin de set apparaissait laborieuse (25/23).

 

Set 3 :
Louati remet de l'essence dans le moteur avec la complicité de Boyer (3/0). Mijailovic s'acharne sur Carle au service. Le bloc termine ensuite le travail. Les enchaînements chaumontais ne respirent pas toujours la fluidité mais le score parle pour eux (8/3). Louati éteint le pointu argentin en un contre un. Carle souffre logiquement sur des relances en provenance du fond de terrain. Temps mort Ajaccio (10/3). Miranda rentre sur Lacassie à Ajaccio. Challenge vidéo gagné par Ajaccio. Temps mort CVB pourtant encore en avance (11/7). Sinkkonen rentre sur Rodriguez. Louati reçoit les félicitations de Boyer sur une passe de transition. Challenge perdue par Ajaccio (17/9). Takaniko revient sur le terrain. Sa cheville va mieux semble t-il. Ace de Boyer dans l'intervalle (19/10). Gonzalez reste malicieux au filet dans un duel en hauteur. Challenge vidéo gagnée par le CVB sur un service de Mijailovic (21/11). La fin de set s'annonce plus sereine tant l'avance du CVB reste importante. Gonzalez balance une météorite depuis la lune pour le point du set (25/13).

 

Set 4 :
Les corses prennent immédiatement la pression avec un bloc immense de Louati sur le pointu adverse. Lacassie revient dans le 6 de départ à la place de Miranda. Carle enchaîne au service (3/5). Vandoorn redonne l'avantage au CVB. Temps mort Ajaccio (6/5), la faute à une belle série de Boyer au service qui trouve les intervalles. Gonzalez n'aime pas les ballons qui traînent au dessus du filet avec une conclusion plein de hargne (11/7). Castard goûte au bloc chaumontais sur sa première offensive (14/9). Alors qu'ils jouent leur survie dans cette rencontre, il manque une bonne série aux Ajacciens pour entamer une nouvelle dynamique au score mais le ballon de Carle reste collé au filet (16/12). Louati égare une attaque le long de la ligne mais Boyer joue les filous avec le bloc puis trouve une petite diagonale (19/16). Boyer encore à la conclusion d'une situation mal embarquée (20/17). Rodriguez bloque Carle un peu sur ses appuis (21/18). Temps mort CVB alors que les corses reviennent à deux points (21/19). Mijailovic rétablit la situation tandis que Saeta sert un ace grande diagonale. Mésentente monstre chez les corses sur un ballon rendu par les chaumontais. Rapidement, la première balle de match arrive (24/19). Mijailovic se rappelle à ses anciens coéquipiers pour le point final d'une rencontre que les chaumontais auront finalement dominée (25/20).

 

Deuxième titre pour le CVB en à peine 6 mois ! Espérons que celui-ci en appelle d'autres...


Le CVB vainqueur du trophée international AESCULAP 2017

L’édition 2017 du Trophée International Aesculap avait lieu du 29 Septembre au 1er Octobre, avec la présence du Nantes Rezé Métropole Volley, du club allemand du Volleyball Bisons Bühl et de l’Equipe nationale de Tunisie. Une édition réussie pour le club, à la fois d’un point de vue organisationnel et sportif puisque l’équipe du Chaumont Volley-ball 52 a dominé ce tournoi de préparation avec trois victoires en autant de matchs !

Les résultats :

Première journée

Tunisie / Bühl : 3-0 (25-19, 25-17, 25-16)
CVB52 / Nantes : 3-2 (30-28, 24-26, 25-21, 20-25, 15-7)

Deuxième journée

Bühl / Nantes : 3-2 (19-25, 25-22, 20-25, 25-23, 15-12)
CVB52 / Tunisie : 3-0 (25-17, 25-15, 25-20)

Troisième journée

Nantes / Tunisie : 3-1 (23-25, 26-24, 25-23, 25-20)
CVB52 / Bühl : 3-0 (25-18, 25-17, 25-14)

Le classement final :

1. Chaumont Volley-Ball 52
2. Nantes Rezé Métropole Volley
3. Equipe nationale de Tunisie
4. Volleyball Bisons Bühl

 

MERCI aux équipes participantes et à AESCULAP notre partenaire ! Rendez-vous pour l’édition 2018…


Les jours se suivent et se ressemblent pour Stephen Boyer

Ce nouveau week-end de Ligue Mondiale amenait les Français en Belgique, à Anvers.

Forts de leur qualification pour le Final 6, Stephen BOYER et ses coéquipiers ont une nouvelle fois brillé. Avec 2 succès face à la Belgique et le Canada et un léger revers 3 sets à 2 face à l'Italie, mais aussi une revue d'effectif tout au long du week-end, les joueurs de Laurent TILLIE ont prouvé qu'ils pouvaient dominer leurs adversaires malgré plusieurs rotations.

Le jeune pointu Chaumontais a pour sa part encore survolé chaque match avec des statistiques toujours aussi affolantes et des prestations de plus en plus convaincantes.

A l'issue de la phase de Poule, les chiffres parlent en sa faveur : - 22e meilleur contreur, 2e meilleur ratio à l'attaque, meilleur serveur et surtout meilleur marqueur.

Stephen ne cesse de progresser et sa présence dans le six titulaire de la Team Yavbou devient de plus en plus évident.

On lui souhaite de poursuivre sur cette lancée lors de la phase finale à Coritiba. La France qui sera dans la Poule des Etats-Unis et de la Serbie, tenante du titre.


Stephen Boyer, toujours plus haut

Du haut de ses 21 ans, Stephen Boyer vient de franchir un cap et non des moindres avec l'Equipe de France !

Notre jeune pointu a conclu une superbe saison en club avec une finale de challenge cup puis le titre de champion de France. Malgré cela, Stephen voit plus loin et surtout plus haut...le réunionnais semble bondir régulièrement plus haut que le saut précédent. De quoi impressionner ses partenaires de l'Equipe de France...c'est peu dire puisque ses coéquipiers évoluent pour la plupart dans les plus grands championnats du monde avec les meilleurs joueurs du monde tout simplement !!!
Ses partenaires en Equipe de France ? parfaitement oui ! monsieur Boyer était méconnu du grand public il y a 2 saisons, mais aujourd'hui il rayonne avec le cvb52hm et comme une suite logique avec cette fameuse team Yavbou.

il a rejoint le groupe France après les festivités du titre acquis avec le club haut-marnais et a vite pris ses marques. Antonin Rouzier ayant pris du recul avec sa carrière internationale, le poste d'artilleur était vacant et Stephen ne s'est pas fait prier pour s'imposer. en concurrence avec Thibaut rossard et Jean Patry, il a d'abord observe depuis le banc des remplaçants avant de s'envoler sur les caviars délivrés par le meneur de l'équipe, Benjamin Toniutti.

Il a convaincu le sélectionneur de l'Equipe de France de le titulariser lors du TQCM et ses prestations lui ont donne raison.

Qualifiée pour les prochains mondiaux, l'Equipe de France a donc débute la World League ce week-end en Russie avec le sentiment du devoir accompli et le capital confiance au plus haut.

Dans la continuité du tournoi de qualification mondial, Stephen Boyer a conserve la confiance du coach et de ses coéquipiers. Titulaires lors des 3 rencontres de ce premier week-end de ligue mondiale, il s'est montre juste et efficace avec une présence dans tous les secteurs de jeu. Solide au contre, étincelant a l'attaque et avec une belle variation au service, il a écœuré l'ensemble de ses adversaires en montant en puissance au fil des rencontres.

9 points contre la Bulgarie, 18 points contre la Russie puis 20 points contre l'argentine, rien que ça !!!

Stephen revient à présent en France, plus précisément du côté de Pau pour le second week-end de World League et ce sera un test encore plus relevé qui l'attend. 3 rencontres face à 3 des plus grandes sélections du monde (Russie, Italie, Etats-Unis).

La route est encore longue pour l'Equipe de France et le jeune pointu chaumontais qui vient donc d'intégrer la sélection nationale avec brio. Affaire à suivre !!!