Une entrée en matière façon marathon face à Nancy.

Cela faisait des mois que nous attendions ce fameux retour à Jean Masson devant du public.

Il est désormais temps de revenir aux choses sérieuses, avec l’édition 2020 du Trophée Internationale.

 

 

 

Première rencontre de ce tournoi (qui se déroule à 3 équipes, et non 4 avec Friedrichshafen qui s’est vu dans l’obligation de ne pas sortir du territoire du fait du passage en rouge de notre département), c’est le CVB 52 qui ouvre le bal face aux voisins de Nancy.

 

 

 

La grande tribune est quasiment pleine de moitié, il est 20h, les guerriers entrent en scène pour la première fois en 2020 à Jean Masson, sous les applaudissements chaleureux.

 

 

 

 

Un premier set marathon.

 

Après 40 minutes de jeu dont plusieurs balles de set pour chacune des deux équipes, ce sont les Cévébistes qui s’imposent finalement à la fin de ce marathon qui aura servit de premier set, 36-34 !

 

 

 

Un deuxième set mieux en jambes.

 

 

Pour ce 2e set, les deux équipes, après un changement de côté, les deux équipes se rendent coups pour coups, avec un léger avantage pour nos locaux d’un break d’avance.

Cela commence à se « brancher » gentiment entre Horacio D’Almeida et Osniel Mergarejo qui s’est fait rattraper par un bloc sur une « pipe », mais celui-ci lui répond 2 points derrière.

Une fois arrivé à 10, le CVB va réussir à creuser un peu plus l’écart en s’octroyant 5 longueurs d’avance (19-14), faisant parler la poudre à l’attaque.

Les points défilent et les Rouges et Noirs restent à la mène (21-17) jusqu’au points final de ce set, 25-19, avec de belles phases offensives.

 

Ne reste plus qu’à confirmer cela sur un troisième acte avant d’empocher le gain de cette première journée du Trophée International 2020, mais tout reste à faire.

 

 

Du suspens mais un sans fautes.

 

 

Dans ce début de set, Osniel Mergarejo nous régale avec une petite diagonale dont il a le secret, et c’est de lui que vient le premier break en faveur du CVB sur une « pipe-surprise » à la deuxième touche.

 

C’est ensuite Samuel Jeanlys qui s’enflamme au poste 4 en assénant deux cratères, donnant 4 points d’avance au CVB.

 

Mais attention à ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué ! Les Nancéiens se rebellent et recollent à 13-12 !

 

 

Ils se payent même le luxe de mener au score 15-16, moment choisi par Silvano Prandi pour faire rentrer en jeu Georgi Petrov, sur Steven Marshall, et ainsi faire ses débuts à Jean Masson en match amical.

16-18, Silvano Prandi fait rentrer Martin Repak à la place de Raphaël Corre. Et c’est sur une défense réflexe de Franco Massimino, que le CVB repasse aux commandes, 19-18.

 

Les deux équipes marquent leur side-out, et c’est sur un « carton vert » à Martin Repak (gage de fairplay, il a annoncé avoir commis une faute) que Nancy recolle à 21-21.

 

24-23, première balle de match pour le CVB suite à une attaque de Georgi Petrov, mais rapidement écartée par Nancy, qui juste après sur un ace s’octroie sa balle de set.

 

28-26, c’est le score sur lequel le CVB s’impose dans ce premier match !

 

On vous donne rendez-vous demain à 18h pour la prochaine journée, et CVB – TLM !