Au bout du suspens !

20e journée de Ligue AM LNV, deuxième de suite à Jean Masson pour les hommes de Silvano Prandi, qui souhaiteront […]

20e journée de Ligue AM LNV, deuxième de suite à Jean Masson pour les hommes de Silvano Prandi, qui souhaiteront rester sur leur très belle série dans cette salle. En effet, ils n’ont concédé que 4 sets, pour une seule défaite. Espérons qu’une fois le match terminé, leur série ne sera pas terminée.

Mais pour le moment, les joueurs sont encore à l’échauffement, et la température monte doucement sur le terrain.

 

 

Une première manche rapidement pliée.

 

 

Il est 20h, trêve de plaisanteries, et place au match. Après la remise du chèque de la part du Conseil Départemental lors du protocole de présentation des équipes, les 6 de départs se présentent sur le terrain.

Côté chaumontais, ce dernier est composé de :

En réceptionneur attaquant : Martin Atanasov, Marlon Yant

A la passe : Raphaël Corre

Au centre : Jorge Fernandez, André Radtke

A la pointe : Julien Winkelmuller

Et en tant que libéro : Franco Massimino.

 

 

Le match commence par un ace de la part du Poitevin Ma’a, mais tout de suite rétorqué par une fixe d’André Radtke, bien servi par Raphaël Corre.

 

Les deux équipes sont au coude-à-coude, mais le CVB parvient à prendre un premier break d’avance puis deux, avec Jorge Fernandez au service, 7-4. Toujours sur cette même position, le CVB ira jusqu’à 9-4 avant que El Graoui ne mette le ballon au sol côté chaumontais.

De belles phases de jeu défensif permettent aux hommes de Silvano Prandi de continuer à creuser l’écart, 13-6. Le CVB, bien porté par les services de Marlon Yant va aller jusqu’à avoir 10 points d’avance (16-6), avant que Poitiers ne parvienne (enfin) à tourner cette position.

Le CVB va ensuite dérouler son jeu pour conserver ces points d’avance jusqu’à la fin de cette manche, remportée 25-16.

 

 

 

Mal embarqué, mal terminé.

 

 

 

La deuxième manche commence sur cette même position tranchante pour le CVB, Marlon Yant au service, mais tout de suite bien négociée par Poitiers. Ce même Poitiers qui vient alors à se réveiller côté bloc et service, faisant dès l’entame du set la différence, 1-5 sur des erreurs de réception chaumontaises. Lors de ce début de set, les services poitevins sont plus tranchants, leur permettant de contenir la puissance à l’attaque des chaumontais.

 

Martin Atanasov n’y est pas en réception (17% à ce stade là de la rencontre), et c’est ce pourquoi Silvano Prandi le remplace par Matej Patak, très en forme sur les dernières rencontres. Le CVB n’y arrive pas, et ce sont désormais 7 longueurs qui les séparent de leurs adversaires. Mais c’était sans compter le passage au service de Raphaël Corre qui ramènent les siens à 4 longueurs, 8-12. Et c’est au tour de Marlon Yant de reprendre du galon sur la ligne de service montrant la voie à ses coéquipiers, et les ramenant dans la partie : 11-13.

 

Une fois bloqué, Julien Winkelmuller, légèrement en dessous de ses standards ces deux dernières journées, laisse sa place à Hindrek Pulk. Mais pour son entrée, ce dernier se fait bloquer, les Poitevins reprennent quelques longueurs d’avance : 13-19.

 

Grâce à quelques erreurs de Poitiers, Chaumont reste à proximité, à seulement quelques points, sans forcément réussir à recoller réellement, 19-22.

ET c’est sur un énorme bloc de Marlon Yant sur Teppan que Brice Donat choisit de poser son temps-mort, essayant de provoquer l’erreur au service du CVB. Mais ce n’est pas sur une faute de service mais un bloc que Poitiers cassera cette série de points, 20-23.

 

Martin Atanasov retrouve sa place sur le terrain une fois que Matej Patak repasse au filet, mais rien n’y fait, Poitiers se dirige inexorablement vers le gain de ce 2e set, 22-24, Martin Repak passe au service. Mais celui-ci finira dans le filet, Poitiers remportant ce 2e acte 22-25.

 

 

 

 

 

Un finish fatal.

 

 

C’est après la courte pause que les deux équipes se retrouvent à nouveau face à face sur le terrain. Et les débats sont à nouveau relevés, les deux équipes se rendant coups pour coups, 6-6.

 

Mais c’est bien le CVB qui se permet de gagner les premiers breaks sur les services de Martin Atanasov, 10-7.

Raffaelli remet un peu les siens dans le droit chemin sur sa série de services, 12-10.

Mais le CVB, via de bons choix de son passeur Raphaël Corre et les bons services de Martin Atanasov, reprend les rennes de cette manche, avec 4 points d’avance, 19-15. Appliqués et intelligents, Chaumont gère tant bien que mal cette fin de set qui voit les Poitevins revenir à deux longueurs : 22-21. Mais Martin Atanasov mettra fin à cette remontée par un block-out, puis Hindrek Pulk remplacera André Radtke au service, bon choix de Prandi mais Poitiers s’en tire bien. Ils viendront même à égalité 23-23 avant que Martin Atanasov ne se rejoue du bloc, balle de set pour le CVB, 24-23. Mais Zopie remet les choses en place. Et Magalhaes De JEsus, rentré pour le service, ira de son ace puis d’un très bon service pour offrir ce 3e set aux siens, 24-26, le CVB est dos au mur et perd 1 set à 2.

 

 

 

 

 

 

Sur courant alternatif.

 

 

 

 

C’est sur les chapeaux de roue que le CVB débute cette manche, avec un cinglant 5-1 infligé aux Poitevins. Mais ces derniers ne s’avouent pas vaincus si facilement, ils recollent rapidement à 8-7.

Le score avance des deux côtés, sans qu’aucunes des équipes ne puisse grapiller un point à l’autre, l’écart restant le même, deux ou trois points selon le service, 17-14 ici avec Atanasov au service. Magalhaes De Jesus retrouve le ballon derrière la ligne de service comme il a pu le faire dans le précédent set, et servira même plusieurs fois, ramenant son équipe à 17-17.

Mais Hindrek viendra alors apporter son aide à ses coéquipiers, 21-17.

 

Raphaël Corre ira de son ace pour offrir une première balle de set au CVB, qu’il…réitèrera avec un deuxième ace juste derrière, à nouveau sur la ligne, 25-18, le CVB amène ses adversaires au tie-break !

 

 

 

Au bout du suspens!

 

 

Début de ce tie-break, Ma’a laisse son service tomber dans le filet, mais Jorge Fernandez l’imitera quelques secondes après, tout comme Raffaelli, 2-1 pour le CVB sans qu’aucun point franc n’ait été marqué.

 

Les débats se réhaussent, et à 4-4 c’est au tour d’André Radtke de passer au service, une fois, puis deux, puis trois, 6-5, après ce bon passage de notre Brésilien au service. Mais El Graoui rétorque en y allant du sien également, 6-6, les Poitevins sont revenus dans cette ultime manche de 15 points.

C’est avec un avantage minimal que les Chaumontais changent de terrain, 8-7 sur une faute au service de Magalhaes De Jesus qui avait tant fait mal à la réception chaumontaise au cours des derniers sets…

9-8, l’atmosphère est tendue, personne n’arrivant à vraiment faire une différence, chaque équipe remportant le point sur le service adverse.

10-10, Ramon rentre au service sur Parkinson, service flottant long de ligne mais Marlon Yant décide de claquer la balle sur cette même ligne où Ramon a essayé de défendre tant bien que mal.

C’est à ce moment ci que le CVB réussit à défendre une belle pour concrétiser une contre-attaque, 12-10. Mais ce break est tout de suite effacé par les Poitevins par une défense, 12-12.

13-12, André Radtke repasse au service mais cela ne se passe pas comme au début du tie-break.

14-13, première balle de match pour le CVB, avec plusieurs possibilités, mais Poitiers tient bon, 14-14.

 

C’est sur le score de 17-15 que le CVB remporte ce tie-break et donc la rencontre !