Paris tenu.

Et c’est parti pour cette 19e journée de Ligue AM à Chaumont.   Le CVB 52 rencontre le Paris Volley, […]

Et c’est parti pour cette 19e journée de Ligue AM à Chaumont.

 

Le CVB 52 rencontre le Paris Volley, ave un six de départ :

Marlon Yant et Matej Patak en 4, Jorge Fernandez et Mitch Stahl au centre, Julien Winkelmuller à la pointe avec Raphaël Corre à la passe.

 

 

Une fin de set gagnante.

 

 

 

Les premiers échanges mènent à penser qu’un long et féroce combat sera visible à Jean Masson ce soir sous l’égide de Groupama, partenaire du CVB 52.

Les premiers à faire le break sont les Parisiens via Kreek au bloc, 5-7, mais les Chaumontais recollent rapidement grâce à une défense de Raphaël conclue par Julien Winkelmuller aux 3m.

 

Ce sont à nouveau les Parisiens qui breakent grâce à un rallye, 9-11. Fukuzawa fait parler sa vitesse à l’aile pour conserver cette courte avance, qui va même se creuser d’un point encore, 11-14. Moment choisi par Silvano Prandi pour poser son premier temps mort de la rencontre.

Un double contact non sifflé en réception (manchette et tête) monte un peu la pression sur le terrain côté rouge et noirs, mais cela ne fait pas baisser la qualité au contraire, le CVB 52 va revenirk à hauteur du Paris Volley (17-17).

 

Marlon Yant continue d’asséner quelques plombs de l’autre côté du filet, ce qui lui permet de pointer déjà à … 8 points ! Le CVB 52 repasse devant, 20-19. Puis, ce même Yant passe au service et s’octroie,un ace, 21-19. Mais Paris revient grâce à un bon service de Weyl sur la ligne qui gêne beaucoup la réception chaumontaise depuis le début.

C’est maintenant au tour de Mitch Stahl d’y aller de son ace, redonnant de l’air aux Chaumontais, 23-21. C’est finalement Jorge Fernandez qui va donner le premier set au sien grâce à une fixe.

 

 

 

 

Tout roule pour le CVB.

 

 

Et c’est reparti pour cette 2e manche avec les mêmes compositions de part et d’autre du filet.

 

C’est Raphaël Corre qui commence avec un ace, et Overbeeke manque le coche aux 3m, 4-2 pour le CVB 52. Chaumont avance, Paris aussi, et l’écart ne bouge pas entre les deux formations, 8-6.

Mitch Stahl sur une passe à une main de Corre vient écraser le cuir dans les 3m adverses juste avant de claquer son 2e ace, 13-9.

 

La réception parisienne est mise à mal, et ne leur permet pas de développer leur jeu, le CVB 52 prend un peu plus son envol dans ce 2e acte, 17-12.

Rentrée de Poda à la place de Gatiboni en 4, mais cela n’a pas l’air de changer quoique ce soit, les Rouges et Noirs continuent leur envolée, 20-14.

Stahl continue avec son 3e ace, 23-15, le sourire aux lèvres en regardant dans les yeux Julien Lavagne, libéro parisien, avant que Julien Winkelmuller ne vienne planter une petite diagonale en 2, offrant la balle de set à ses coéquipiers, 24-15.

 

Le CVB 52 s’offrira cette seconde manche deux points plus tard, 25-16.

 

 

 

 

Après la courte pause entre les sets 2 et 3, les deux équipes reprennent leur combat sur le terrain.

 

 

Jeu, set et match.

 

 

Compositions inchangées encore, les Parisiens ayant gardé Poda sur le terrain comme ils ont fini le 2e set.

Le début de ce set peut se résumer à un seul acte, la faute au service, jusqu’à 2-3.

Mitch Stahl repasse au service pour …son 4e ace, et redonner ainsi l’avantage du « side-out » au CVB, 4-3.

 

Les Parisiens, bien présents au bloc reprennent cet avantage, qui n’ira pas au-delà d’un point puisque Julien Winkelmuller ramènera les siens à 5-5. Kreek se réveille au bloc, en enchaînant 3 blocs sur ce début de sets, sur les 3 postes avant chaumontais.

Les débats reprennent de la hauteur, 7-7.

Les Parisiens prennent un léger avantage, mais leurs hôtes du soir reviennent vite et fort à la charge grâce à de belles défenses, 12-10.

Du côté de Paris, Julien Lavagne tient la réception et permet aux siens garder espoir, 13-13.

15-16, rentrée d’Hindrek Pulk sur le terrain à la place de Winkelmuller à la pointe. Jorge remet un break grâce à un ace, les débats sont plus que serrés dans ce 3e set, 17-17. Grâce à un bloc de Weyk let Poda, le Paris Volley reprend le contrôle du navire qu’est ce 3e acte.

 

20-20, l’artificier Stahl au service, lui qui a fait si mal depuis le début de la rencontre continue son petit bonhomme de chemin en ce sens et permet aux Chaumontais de mener 21-20 dans ce chassé-croisé de money-time.

 

La fin du match sera un peu moins stressante puisque le CVB finira par s’imposer 25-22.

 

 

               Le CVB 52 gagne donc sa rencontre au Paris Volley sur le score de 3-0.

               Rendez-vous dès samedi pour un autre match à domicile face à Poitiers !