Désillusion en terres Chaumontaises…

Après avoir laissé s’échapper 2 points plus tôt dans la semaine au Barrou à Sète, les Chaumontais auront à cœur […]

Après avoir laissé s’échapper 2 points plus tôt dans la semaine au Barrou à Sète, les Chaumontais auront à cœur de se rattraper sur leurs terres. Il est 19h, les portes de Jean Masson sont ouvertes depuis maintenant 30 minutes et la salle commence à recouvrir son plus joli manteau rouge. Les deux équipes s’échauffent de part et d’autre du filet.

 

Il est 20h, et c’est à ce moment ci que l’affrontement va débuter.

 

6 de départ côté Chaumontais : Raphaël Corre à la mène, Julien Winkelmuller en opposition à la pointe, Marlon Yant et Matej Patak au poste de r4, Jorge Fernandez et Mitch Stahl au centre, et Franco Massimino en tant que libéro.

 

Côté Ajaccio, Yoann Jaumel à la passe, Axel Truhtchev et Aleksandar Milivojevic en 4, Ben Tara à la pointe, Thiebault Bruckert et Maxime Roatta au centre, accompagnés de Philipp Kroiss libéro.

 

 

Débuts des hostilités.

 

 

La rencontre débute sur les chapeaux de roues, avec un contre Chaumontais, puis le premier point de Mitch inscrit sous les couleurs du CVB. Les Corses ne se laissent pas distancer et reviennent à 4-4.

Mitch Stahl pour sa première au service …nous sort … deux aces ! 7-4.

 

Mais Truhtchev rétorque et permet à son équipe de ne pas prendre l’eau, 8-6.

Mais ce n’est que partie remise, Winkelmuller au service les assène d’un nouvel ace et permet de prendre un break supplémentaire aux adversaires du soir, 10-6. Une bonne série au service de Roatta permet au bloc corse de bien être en place et c’est sur une faute de position chaumontaise qu’Ajaccio revient à la charge, 10-10.

Temps-mort prit par Silvano Prandi, qui s’avère être payant, puisqu’au retour sur le Taraflex, le CVB arrive à tourner.

C’est sur deux aces consécutifs de Marlon Yant (3 points au total), que le CVB réussit à refaire break, 16-13.

Sur une incompréhension suite à  un retour direct puis un challenge demandé par Ajaccio, les bleus Corses reviennent à 16-16.

Plus présents au bloc que les Chaumontais (1 à 3), c’est Ajaccio qui commence le money-time avec son point d’avance, 20-21. Les Chaumontais commettant également plusieurs erreurs au service (4), qui leur coûtent cher en cette fin de set lors de laquelle on peut voir les Corses se rendre le gain du premier set beaucoup plus abordable avec un matelas de 3 points, 20-23.

 

Malgré une très belle rentrée de Martin Repak à la place de Corre au service, ce sont bien les Corses qui ont la première balle de set, 22-24. Balle qu’ils n’arriveront pas à concrétiser grâce à un parfait bloc à 3 formé (Yant, Stahl, Winkelmuller). Mais ce diable de Truhtchev, donnera l’estocade après avoir été soutenu deux fois par son libéro Kroiss. Et c’est donc Ajaccio qui gagne ce premier set sur le score de 23-25. Et c’est même le premier set de la saison pour eux.

 

 

 

Un second set pour se reprendre.

 

 

Dans ce second acte, Ewoud Gommans rentre en lieu et place de Matej Patak, le reste de la composition ne changeant pas. Pour gagner ce set, il faudra que les Chaumontais soient plus décisifs à l’attaque, en effet lors du premier set, seulement 36% de leurs attaques ont permis de mettre un point.

Un ace de Corre permet dès le début de ce set de prendre quelques points d’avance pour le CVB, 7-3.

Mais les Corses une fois encore reviennent à la charge, 11-10, puis 12-12.

Ils viennent même à reprendre la tête 13-14, moment choisi par Silvano Prandi pour faire rentrer Martin Repak à la passe. Mais rien n’y fait, Ajaccio commence à prendre le large, 13-16 sur des fautes directes de la part des joueurs du CVB, encore en dessous à l’attaque du premier set déjà faible (28% à ce moment-là). Suite à un ace de Ben Tara sur Massimino, le coach décide de faire rentrer André Radtke.

Face à une première main de Jaumel qui paraissait prendre la direction du sol, Martin Repak héroïquement sauve cette balle avant que Gommans ne se mette à enflammer Jean Masson en ramenant les siens à deux longueurs, 17-19.

Mais une fois de plus c’est Ajaccio qui entame ce money-time devant, 18-21, toujours bien aidé par Trutchev et ses 10 points. Et il faut dire que les 4 fautes directes auxquelles il faut ajouter les 3 de service n’aident pas…Et la rage de Marlon Yant à 21-24 n’y fera rien…les Corses gagnent leur deuxième set de la saison, ainsi que de la soirée, 22-25.

 

 

Quelque chose à changer…

 

 

Repak et Gommans commencent ce troisième set sur le terrain, même composition qu’en fin de second donc.

Sur une nouvelle défense héroïque de Martin Repak, c’est Gommans qui, d’un bloc rageur, vient donner l’avantage au CVB en début de set, 3-1.

Mais de nouvelles fautes directes à l’attaque et au service permettent à Ajaccio de recoller, et même de prendre les commandes, 5-7. C’est alors que la coach du CVB demande un temps-mort. Mais la main de Truhtchev ne tremble pas et c’est avec un ace qu’il revient sur le terrain.

Le CVB retombe dans ses travers avec beaucoup trop de fautes pour pouvoir inquiéter son adversaire du soir, 8-13.

Tout réussi aux Corses qui déroulent leur jeu tranquillement, laissant les Chaumontais impuissants face au score… 9-15.

Silvano Prandi choisit alors de lancer Hindrek Pulk sur le terrain à la place de Julien Winkelmuller.

Mais les Rouges et Noirs n’abdiquent pas, et, lancés, ils reviennent à 3 longueurs, 12-15. Frédéric Fernandez, coach d’Ajaccio demande alors un temps-mort pour calmer les ardeurs chaumontaises.

16-20, Mitch Stahl est relancé dans la partie par Silvano Prandi.

Un ace de Martin Repak donne un peu d’air au CVB, 18-21, mais la faute derrière remet les choses comme elles étaient auparavant, 18-22.

Et sur un seul et même point, les 4 attaques chaumontaises n’ont pas réussi à franchir le bloc adverse qui se procure la première balle de match, 19-24, qui ne sera pas concrétisée.

Stahl s’avance au service…et ce point s’achèvera par une faute de filet des Corses, 21-24.

Mais Ajaccio verrouillera sa victoire sur le score de 21-25.

 

C’est donc en terres chaumontaises que les Corses auront débloqué leur compteur points ET sets pour cette saison…