La désillusion

Défaite sèche du CVB à domicile face à des nantais dominateurs. Le CVB aura l’opportunité de se rattraper dès mardi […]

Défaite sèche du CVB à domicile face à des nantais dominateurs. Le CVB aura l’opportunité de se rattraper dès mardi face à Sète (18/25  27/29  23/25)

 

Six de départ CVB : Saeta, Atanasov, Patak, Fernandez, Averill, Bann, Ben Tara

 

Entraîneur : S. Prandi

 

Six de départ Nantes : Michalovic, Noda, Henry, Scheerhoorn, Ropret, Tuitoga, Sparidans

 

Entraîneur : F.Bertini

 

Set 1 :

 

Entame difficile pour Chaumont. Le bloc / défense nantais bien en place, fait la différence. Temps mort (1/6). A vrai dire, les serveurs du CVB peinent à mettre en péril la réception adverse. Autant les locaux paraissent laborieux en attaque, autant les nantais déroulent sur leurs offensives. Déjà trois aces pour les nantais. Le fond de jeu local souffre d’approximations avec des passes de transition pas toujours bien exécutées (4/12). Seul le centre fonctionne avec malgré tout quelques belles envolées de Ben Tara (7/13). Patak et Atanasov restent muets. Voici Saeta au service et des enchaînements à l’attaque plutôt réussis. Temps mort Nantes (12/16).  Michalovic, toujours impeccable en attaque sort les siens du mauvais pas. Les chaumontais restent encore bien loin tant la pression au service des visiteurs reste importante. Averill, au centre, s’adapte avec beaucoup de vista aux offrandes de son compatriote. Les passes de l’américain mettent le doute dans l’esprit de ses attaquants et l’on s’achemine doucement vers une fin facile pour les nantais….qui arrive très rapidement (18/25). 

 

Set 2 :

 

Aucun bloc pour le CVB dans le set précédent. Trop de secteurs de jeu semblent en dessous des standards habituels. Une réaction est attendue. En fin de manche, Fernandez avait cédé sa place à Rodriguez et West avait remplacé Patak. Le six de départ chaumontais est cependant reconduit. Bien vu Patak qui sert sur le central. Un geste difficile à exécuter mais Michalovic fait déjà souffrir  Atanasov en réception (3/3). Réussite maximum pour Nantes avec cet enchaînement de Noda en un contre trois. Temps mort CVB (4/7). Le service demeure défaillant au CVB. Le public tente de se souvenir d’une série sur engagement locaux. Seul Saeta en première manche déplaçait un peu les réceptionneurs adverses. Encore un long échange remporté par Nantes (8/13). Changement à Chaumont avec les entrées conjuguées de Repak et Winkelmuller sur Ben Tara et Saeta. Deux services gagnants pour Averill. Temps mort Nantes (12/13). Quel bloc de Tuitoga sur Atanasov après un échange magnifique (13/15). Le bulgare sort au profit de West qui dévisse sa première réception (13/16). Peu de points pour les ailiers chaumontais depuis le début de la partie mais Patak marque quand même. Première faute directe pour les nantais et enfin un premier bloc pour le CVB (18/18). Henry bloqué une nouvelle fois. Le CVB passe devant pour la première fois (19/18). Temps mort Nantes. Michalovic deux fois. De justesse mais ça passe pour le slovaque. Ace de Patak sur Noda. Temps mort Chaumont après une phase de jeu maîtrisée des nantais (21/22). Winkelmuller dévisse au mauvais moment (21/23). Encore Michalovic qui maîtrise bien ses angles d’attaque (22/24). Egalisation du CVB sur bloc de Fernandez sur Noda. Ben Tara enchaîne (25/24). Michalovic passe encore (25/25). Patak pour une nouvelle balle de set (26/25). Toujours Michalovic (26/26). Atanasov cette fois (27/26). Josserand enchaîne pour une nouvelle balle de set à Nantes (27/28).  Averill dévisse son attaque sur une balle donnée un peu haut par Repak (27/29).

 

Set 3 :

 

Deuxième fois consécutive que le CVB est mené deux à rien à Jean Masson. Les chaumontais tombent sur un pointu très fort. Michalovic fait tomber des attaques du haut de la lune depuis une bonne heure et l’on se demande comment l’arrêter. Long échange remporté par le CVB et un bloc de Ben Tara. Ace du tunisien ensuite. Au moins l’entame du CVB supporte la comparaison avec des nantais  (6/6). La salle demeure trop silencieuse surtout lorsque le passeur Ropret martyrise la réception locale (6/8). Prandi attend patiemment une réaction sur le banc. Morillon remplace Atanasov. Ben Tara sort son équipe de l’ornière ajoutant à son attaque un bloc magnifique (8/10). Que de difficultés en réception pour la formation locale. Il faut bien quelques rares fautes adverses pour empêcher le fil de vie de se casser. Ben Tara voudrait galvaniser ses coéquipiers qui font toujours aussi peu mal  sur leurs engagements (11/15). Pas de solutions au CVB avec Atanasov qui dévisse complètement à l’attaque (11/16). L’élastique casse  car rarement le CVB en 6 ans de ligue A semble proche d’une défaite trois à zéro (14/19). C’est arrivé une fois seulement à la salle Jean Masson, voici trois ans en championnat contre Sète. La fin arrive sans que le CVB ne puisse contester la domination nantaise (17/23). L’énergie de Ben Tara rend la fin de set moins pénible et l’on se prend à croire à un retour du CVB lorsque Averill met en péril la réception visiteuse (21/23). Temps mort Nantes. Ace d’Averill (22/23). Balle de match Nantes sur service filet Averill ( 22/24). Michalovic sert dans le filet  mais ne rate pas sa deuxième opportunité (23/25).