CVB 52 – OK Vojvodina Novi Sad

Le CVB remporte le match aller de ce troisième tour préliminaire. Match retour en Serbie la semaine . Score CVB […]

Le CVB remporte le match aller de ce troisième tour préliminaire. Match retour en Serbie la semaine . Score CVB bat Novi Sad trois à zéro (25/22 25/16 25/23).

Six de départ CVB : Atanasov, Patak, Fernandez, Winkelmuller, Averill, Bann, Repak

.

Set 1

.

Il faudra toujors faire sans Saeta. Repak prend donc la passe au CVB. Un bloc chaumontais accueille le pointu adverse sur le premier point. Même avec des erreurs de service, le CVB parvient à prendre les devants. Les offensives adverses sont bien attendues par le bloc du CVB (10/7). Beaucoup d’erreurs de service, surtout côté serbes, empêchent le match de prendre une tournure plus intéressante (14/11). Après tout, Pourquoi forcer davantage, le CVB se tient à distance de son adversaire avec un minimum d’aisance . Temps mort Novi Sad après une attaque out de Lazaro (15/11). Ce même Lazaro passe une belle série au service mais Winkelmuller sort les chaumontais de l’ornière (17/15). West remplace Atanasov. Patak s’emploie à deux reprises pour mettre la balle à terre, signalant au passage une faute adverse à l’arbitre (19/17). Winkelmuller, toujours à l’aise, décourage la défense adverse mais l’adversaire reste à une encablure (21/20). Lazaro tente le coup de bluff mais la décision arbitrale tombe du côté des chaumontais (23/20). Temps mort Chaumont (24/22). Patak marque par une attaque au centre depuis les trois mètres pour conclure le premier set (25/22).

.

Set 2

.

Bien sûr, le public ne sent pas son équipe menacée. Peut-être espère t-on davantage d’application au service car les engagements restent encore trop retenus. Bon départ du CVB avec Repak qui bloque Mehic. La réception de Novi Sad souffre sous les flottants de Fernandez. Temps mort des serbes (4/0). Patak enferme le pointu adverse puis Fernandez sert un nouvel ace (7/0). Départ catastrophique des serbes qui tentent de recoller avec les armes du moment. Bloc et défense (9/4). West touche son premier ballon en attaquant et marque (10/5). La palette offensive serbe reste trop limitée surtout lorsque les chaumontais s’acharnent en service flottant sur des réceptionneurs fragiles. Terrible travail du bloc local. Pas grand chose ne passe (13/6). Nouvelle contestation arbitrale du duo Patak / Repak. La déconcentration gagne un peu les locaux. Les approximations aussi. Temps mort CVB (15/11). Les serveurs serbes découragent l’entraîneur Nikolic et qui permettent aux locaux de ne pas puiser dans leurs forces (18/12). Seul le bras de Lazaro donne quelques certitudes à Novi Sad. Le passage au service de Fernandez reste un supplice pour les lignes arrières des Serbes. La fin arrive rapidement (25/16).

.

Set 3

.

Le deuxième set ayant été plus facile que le premier, le CVB doit-il s’attendre à une réaction. Pas tout de suite apparemment. Les serveurs chaumontais comprennent que les problèmes des serbes viennent d’un manque de maîtrise sur service flottant. Encore faut-il mettre un peu d’intention dans ce geste. Le CVB se rattrape avec la vista de Winkelmuller. West en trois fois, mais point finalement. Bloc de Fernandez. Temps mort Novi Sad (8/5). Au tour précédent, Teruel rivalisait davantage donnant l’impression de céder à l’approche des fins de set. Par petites touches mais avec conviction, les serbes reviennent pourtant en milieu de set (10/10). Patak cède doucement à l’aile et voici Novi Sad devant (10/11). West dévisse deux fois en attaque. Dommage car les Serbes allaient prendre un nouveau coup sur la tête (13/14). Atanasov le remplace. Le bulgare attaque sans forcer mais ne commet pas la faute. Pour la première fois, l’on sent le CVB en danger. Les échanges s’allongent. Repak la joue fine en déposant un ballon dans la zone morte du terrain (16/16). Temps mort Chaumont. Les Serbes défendent mieux avec des balles de transition jouées plus sereinement qu’au cours des premiers sets (17/18). Le bloc du CVB attrape encore Lazaro (20/19). Occasion manquée pour le CVB mais heureusement, le service ne roule pas fort à Novi Sad. Atanasov, sans forcer ses attaques, provoque le premier break dans cette fin de manche (23/21). Atanasov donne la première balle de match (24/22). Patak finit la partie sur une attaque au centre depuis les trois mètres (25/23).