Le CVB52HM écrit un peu plus son histoire

Le CVB domine Myjava et se qualifie pour les demi-finales de la Challenge Cup (25/20 25/17 22/25 25/23).

Six de départ CVB : Gonzalez, Boyer, Ben Tara, Jorna, Aguenier, Rodriguez Closter
Entraîneur : Silvano Prandi

Six de départ Myjava : Katona, Ochodnicky, Konc, Hauer, Tarabus, Durec, Ihnat
Entraîneur : L Salata

Après la victoire au match aller, le CVB doit marquer deux sets pour valider sa qualification. L'entraîneur Prandi souhaite, comme à chaque fois, gagner le match avant d'envisager une quelconque rotation dans l'effectif en vue de la rencontre face à Toulouse.

Set 1 :
Jorna dévisse sa première attaque mais ne se loupe pas sur la deuxième. Le pointu slovaque subit la loi du bloc chaumontais. Jorna enchaîne le long de la ligne. Aguenier s'exprime au centre mais la deuxième erreur de la rencontre vient de Boyer suivi d'une autre en réception de Ben Tara. Boyer commet une nouvelle fois la faute en attaque et au service ((6/7). Jorna égalise et le bloc chaumontais érige une nouvelle barrière devant la jeune attaque slovaque (8/7). Les chaumontais tardent à épurer leur jeu d'un taux de déchet trop important à l'image de Boyer qui ne trouve toujours pas la voie létale.. Ben Tara fait la différence sur une attaque au centre depuis les trois mètres puis sur une autre à l'aile (13/11). Boyer marque finalement. Ben Tara en rajoute un peu plus et l'écart devient plus important encore en faveur des chaumontais (16/12). La réception chaumontaise s'applique à l'image d'un Jorna précieux permettant des enchaînements vertueux à l'attaque. En face, les slovaques souffrent dès que les chaumontais font jouer leur adversaire (21/16). Prandi félicite ses joueurs après un long échange remporté par les siens. Jorna balance du lourd à l'aile et Aguenier termine le travail au centre (25/17).

Set 2 :
L'opposition proposée par les slovaques reste modeste mais Myjava vaut probablement mieux que ce qu'ils ont montré au cours de la première manche. Jorna reste encore largement sollicité en ce début de set. Bpoyer marque un point plein de finesse. Katona ne passe pas à l'attaque et une approximation sur une balle de transition donne un premier écart en faveur du CVB (7/3). Ihnat signe un ace sur Jorna. La première main de Gonzalez déposée au centre du terrain surprend toute l'arrière garde slovaque. Tarabus est bloqué au centre mais Katona réduit l'écart avec deux attaques successives (11/9). Aguenier ferme la porte au centre sur Durec. Temps mort appelé par Salata Prandi imite son homologue après un trois à zéro infligé aux chaumontais (14/13). La réussite de Katona souffre d'intermittences. Après un ace, le pointu slovaque dévisse encore une attaque (16/13). Boyer signe un ace sur Konc. Patak remplace Ben Tara au CVB et marque sur le premier ballon qu'il reçoit. Konc subit la loi de Gonzalez au bloc. Il est remplacé par Kopokec mais le score s'aggrave pour les slovaques (22/15). Jorna trouve une fissure dans le bloc adverse. Boyer se plante sur le bloc adverse mais une faute de service donne le deuxième set au CVB synonyme de qualification au CVB (25/20).

Set 3 :
Ben Tara revient sur le terrain. Corteggiani et Chauvin rentrent également. La mise en place du jeu chaumontais tarde à venir avec un six plutôt inédit. Corteggiani fait parler sa puissance mais les fautes directes au service minent le rendement de la formation chaumontaise. Chauvin signe un bloc magnifique mais les slovaques parviennent quand même en avance au premier temps mort technique (7/8). Erreur au centre de Tarabus suivi d'une faute de main du passeur Hauer (11/9). Temps mort appelé par Salata. Ben Tara bloque puis Rodriguez sauve un ballon à l'arraché pour provoquer ensuite la faute adverse (14/11). Au deuxième temps mort technique, on ne voit pas trop ce qui pourrait contrarier l'avancée chaumontaise tant les fautes directes slovaques s'accumulent (16/12). Pourtant, le CVB encaisse un trois à zéro après un ace sur Jorna puis un échec de Corteggiani au filet (16/15). Ihnat massacre la réception chaumontaise pour permettre aux Slovaques de dépasser leurs hôtes (16/17). Le CVB coure après le score. Jorna reste néanmoins concentré et Corteggiani bien alerté par Chauvin poursuit son travail à l'aile (20/20). Katona passe par un trou de souris et Rodriguez est bloqué au centre (21/23). Balle de set après un point gag avec cette attaque qui retombe bêtement sur la tête de Jorna. Un ace un peu chanceux des slovaques embarque tout le monde dans une quatrième manche (22/25).

Set 4 :
En menant de quatre points après le deuxième temps mort technique, le CVB se voyait bien conclure son affaire en trois manches. Au lieu de cela, les errements chaumontais prolongent le spectacle. Katona s'énerve un peu après que le bloc chaumontait ait muselé le slovaque qui se rattrape bien sur le point suivant (4/4). Corteggiani ne finit pas ses points et les contre attaque slovaques restent plus efficace. Ihnat se régale au service et une nouvelle faute chaumontaise ramène le score à + 3 points pour les slovaques (5/8). Le CVB doute et cherche quelques certitudes en attaque. Les serveurs offrent une série de fautes directes qui nuisent à la qualité du spectacle. Incontestablement, le CVB ne se hisse pas à hauteur de son adversaire qui déroule son volley sans se faire imposer une quelconque supposée supériorité (9/13). Jorna couvre pas mal de terrain sur les lignes arrières permettant une construction plus sereine du jeu (13/14). Beau renversement de Chauvin sur Corteggiani qui enchaîne ensuite au service mais Ihnat rode encore pour permettre une avance par le plus petit des avantages au deuxième temps mort technique (15/16). Katona dévisse en attaque. Temps mort demandé par les Slovaques (18/17). Aguenier bloque une nouvelle fois sa victime favorite au centre (20/18). Inhat est également rattrapé par la patrouille (22/20). Corteggiani offre deux balles de match aux CVB mais se loupe au service (24/23). Temps mort de Prandi sur le service de Ihnat qui commet l'irréparable sur sa mise en jeu (25/23).


Soirée Groupama, la cerise sans le gâteau

Groupama Grand Est, soutien du CVB52 depuis 13 ans, était une nouvelle fois le partenaire de la rencontre CVB52/PARIS VOLLEY UC, ce samedi 04 Février à Jean Masson.

Malgré l'issue malheureuse du résultat, « l'assureur vert » a tenu à égayer la fin de rencontre par une très belle dotation pour sa traditionnelle tombola d'après-match.

Le maillot du match était remis par notre capitaine Nathan WOUNEMBAINA et David RIPART, 1er Vice-Président de la Fédération Groupama de la Haute-Marne.

Puis l'ensemble des invités, dirigeants, staff, joueurs et partenaires du club, se sont retrouvés autour du traditionnel cocktail d'après-match offert par Groupama Grand Est.

L'occasion pour David CHALARD, de saluer les résultats du club et de remercier ses invités, ainsi que les représentants de Groupama Grand Est :
-Plusieurs présidents de Caisses Locales de la Fédération de Haute-Marne.
-Thierry PAYET et Jean-Charles GODARD représentant la Direction Communication de la caisse régionale de Strasbourg
-David CHALARD, Responsable commercial du département.
-Fanny ROGER et Arnaud CHENON, Responsables Commerciaux de Secteurs.
-Et l'ensemble des conseillers commerciaux présents : Amandine SCHMITT, Céline RICAUD, Edith VANNOYE, Edouard DURAND, Jean Marc PERNOT et Bruno DURAND.

Le résultat du soir ne remet en rien en cause le magnifique début de saison du CVB52 HM à la première place, Groupama souhaite le meilleur à l'ensemble du club pour cette fin de saison.
Le Chaumont Volley-Ball 52 Haute-Marne renouvelle ses remerciements pour la confiance que lui porte Groupama Grand Est depuis plus de 13 ans.


Soirée Groupama, la cerise sans le gâteau

Groupama Grand Est, soutien du CVB52 depuis 13 ans, était une nouvelle fois le partenaire de la rencontre CVB52/PARIS VOLLEY UC, ce samedi 04 Février à Jean Masson.

Malgré l'issue malheureuse du résultat, « l'assureur vert » a tenu à égayer la fin de rencontre par une très belle dotation pour sa traditionnelle tombola d'après-match.

Le maillot du match était remis par notre capitaine Nathan WOUNEMBAINA et David RIPART, 1er Vice-Président de la Fédération Groupama de la Haute-Marne.

Puis l'ensemble des invités, dirigeants, staff, joueurs et partenaires du club, se sont retrouvés autour du traditionnel cocktail d'après-match offert par Groupama Grand Est.

L'occasion pour David CHALARD, de saluer les résultats du club et de remercier ses invités, ainsi que les représentants de Groupama Grand Est :
-Plusieurs présidents de Caisses Locales de la Fédération de Haute-Marne.
-Thierry PAYET et Jean-Charles GODARD représentant la Direction Communication de la caisse régionale de Strasbourg
-David CHALARD, Responsable commercial du département.
-Fanny ROGER et Arnaud CHENON, Responsables Commerciaux de Secteurs.
-Et l'ensemble des conseillers commerciaux présents : Amandine SCHMITT, Céline RICAUD, Edith VANNOYE, Edouard DURAND, Jean Marc PERNOT et Bruno DURAND.

Le résultat du soir ne remet en rien en cause le magnifique début de saison du CVB52 HM à la première place, Groupama souhaite le meilleur à l'ensemble du club pour cette fin de saison.
Le Chaumont Volley-Ball 52 Haute-Marne renouvelle ses remerciements pour la confiance que lui porte Groupama Grand Est depuis plus de 13 ans.


Paris fait tomber le CVB52HM pour la première fois dans son antre

Le CVB s'incline face à Paris trois sets à deux (31/33 25/21 25/27 25/18 14/16). Les chaumontais marquent cependant un point et reprennent la tête du classement de Ligue A.

Six de départ CVB : Gonzalez, Boyer, Wounembaina, Jorna, Aguenier, Mc Donnell, Closter (libéro)
Entraîneur : Silvano Prandi

Six de départ Paris : Pinheiro, Franco, Sens, Gergye, Kreek, Kaba, Koga (libéro)
Entraîneur : Rougeyron

Set 1 :
Prandi reconduit un six identique à celui des deux premiers sets face à Benfica. A Paris, Baranek reste sur le banc tandis que Franco retrouve le terrain au poste de pointu. Les premiers échanges mettent en évidence les difficultés de la relation passe/centre entre McDonnell et Gonzalez. L'américain, bloqué par Kreek, ne trouve pas les solutions au centre. Le CVB se maintient à flot au service où les mises en jeu de Gonzalez font mal à la réception adverse (6/8). Les parisiens souffrent un peu plus sur le passage au service de McDonnell mais les offensives locales à l'image du capitaine Wounembaina ne trouvent pas toujours une issue favorable (14/14). Jorna, précieux en réception, se signale également en attaque alors que le CVB croit s'approcher de la fin de set (23/20). Sens voit le scénario autrement en signant un ace puis le deuxième arbitre sanctionne le CVB sur une faute de rotation pour l'égalisation du Paris volley (23/23). Aguenier obtient la première balle de set mais Wounembaina ne saisit pas les deux occasions de conclure. Les parisiens resserrent leur jeu et saisissent leur chance au bout de leur septième opportunité de conclure la manche (31/33).

Set 2 :
La perte de la première manche porte un coup dur aux bonnes intentions locales. Gergye capitalise à l'aile mais l'attaque chaumontaise a réglé sa mire à l'image de Wounembaina qui trouve des intervalles (8/6). Finalement, le CVB parvient à faire la course en tête dans cette manche. L'entrée de Sol n'apporte pas le coup d'accélérateur supplémentaire mais le CVB domine un peu son adversaire à l'image de McDonnell présent à l'attaque et au bloc (16/13). La cassure est faite et c'est Gonzalez qui assène le dernier coup aux parisiens avec un service gagnant sur la première balle de set (25/21).

Set 3 :
Le CVB maintient la pression dans cette entame de manche. Les deux équipes ne parviennent pas à épurer leur jeu de fautes directes. Gergye reste impeccable pour le premier écart en faveur des parisiens (9/11). Wounembaina sert du plomb sur le hongrois en signant deux aces pour dépasser les parisiens (12/11). Encore une fois, le CVB parvient en avance au deuxième temps mort technique (16/13). L'affaire semble bien embarquée dès lors que le CVB obtient 4 points d'avance à l'approche de la fin de set (20/16). De façon curieuse et alors que les parisiens se contentent de faire jouer leur adversaire, Boyer, jusque là très efficace, égare deux attaques dans des situations de un contre un (21/21). Paese en service flottant, signe ensuite un ace. Le vent a tourné et Paese finit la manche à la troisième balle de set parisienne (25/27).

Set 4 :
Le coup est rude pour les chaumontais qui ne peuvent s'en prendre qu'à eux même après avoir laissé échappé deux manches où ils pensaient dominer leur adversaire. Gonzalez distribue bien au centre et met en valeur Aguenier et McDonnell. Le jeu du CVB s'est épuré des fautes directes qui ont fait tant de tord aux chaumontais en fin de première et troisième manche. L'arme favorite du CVB reste le service et les mises en jeu chaumontaises posent beaucoup de problèmes à la réception adverse. Le CVB se détache (16/13). Jorna se signale en attaque et appuie un peu plus sur les faiblesses parisiennes. Les protégés de l'entraîneur Rougeyron sont résignés et plient sur un ultime ace de Aguenier (25/18).

Set 5 :
La dynamique chaumontaise se poursuit dans cette cinquième manche. Wounembaina se signale au bloc puis au service (5/2). Dans une ambiance extraordinaire, le CVB se voit trop beau et encaisse un 3 à 0 pour l'égalisation parisienne (5/5). McDonnell en remet pourtant une couche au service et en attaque (7/5). Une nouvelle série de contres de l'excellent Pinheiro combinée à des erreurs chaumontaises et les parisiens repassent devant en laissant le CVB sur place (7/10). L'ascenseur émotif joue à fond dans cette manche où le CVB se ressaisit par Boyer et Aguenier pour recoller puis dépasser son adversaire. Le CVB obtient même deux balles de match après une faute directe de Sens (14/12). Le geste du match est celui de Kreek qui efface une deuxième balle de match sur un contre à une main face à McDonnell. Le CVB encaisse finalement un quatre à zéro pour sa première défaite à domicile. (14/16). Une défaite mais quel spectacle !!!


Le CVB52HM toujours invaincu à domicile

Comment bien fêter la nouvelle année ? Le CVB s'impose face à Nice et reste en tête du classement de ligue A pour son premier match de 2017.

CVB 52 HM bat Nice trois sets à un (25/27 25/19 25/13 25/19)

Six de départ CVB : Gonzalez, Boyer, Wounembaina, Patak, Aguenier, Sol, Closter
Entraîneur : Prandi

Six de départ Nice : Halilovic, Egleskans, Terzic, Kolev, Cuk, Radevic, Ribbens
Entraîneur : Kasic

Set 1 :
Même si les supporters donnent de la voix et espèrent un départ tonitruant comme celui face à Toulouse et Montpellier, Nice joue sa carte à fond en ce début de set. Egleskans, le pointu letton et meilleur marqueur du championnat, effectue un début de match parfait en rivalisant avec l'équipe chaumontaise (10/10). Un autre ancien chaumontais, Cuk, bloque à deux reprises Wounembaina. Terzic surprend également la réception locale avec des services smachés. Le CVB encaisse un 5 à zéro (10/15). Les chaumontais reprennent des couleurs au service et avec un peu de réussite, parviennent à refaire leur retard.après le deuxième temps mort technique (16/16). Boyer sert un ace pour faire la différence à l'approche de la fin de set. Le CVB obtient même deux balles de première manche mais le passeur Gonzalez, un peu gourmand, met une tentative de première main dans le filet (24/24). Finalement, Kolev en attaque puis sur un service canon, obtient le gain du set (25/27).

Set 2 :
La réaction chaumontaise est à la hauteur de son rang. Parvenant à mettre la réception visiteuse sous pression avec une bonne qualité de service, Nice plie doucement en ce début de deuxième manche (8/5). Si les azuréens se maintiennent à hauteur de leur adversaire jusqu'au milieu de la manche, l'écart devient plus important au deuxième temps mort technique sous l'impulsion du duo Patak/Wounembaina en attaque (17/12). Même si Radevic fait valoir ses qualités au contre, le passage au service de Gonzalez est fatal à la réception visiteuse avec trois aces conjugués avec un contre de Sol (24/15). Une erreur de Kolev au service permet l'égalisation chaumontaise à un set partout (25/19).

Set 3 :
La dynamique chaumontaise se poursuit dès l'entame de troisième manche. Sol démarre bien au service et le passeur Gonzalez utilise toute la largeur du filet pour mettre en valeur ses attaquants. La manche est à sens unique et le score prend des proportions considérables d'autant que le meilleur attaquant niçois ne trouve plus autant de solutions que lors des deux premières manches (15/5). Gonzalez encore, sert deux aces sur Kolev, qui cède sa place en réception à Tuitoga, central de formation. Les niçois sont résignés dans cette manche qui se termine par un cinglant (25/13) pour les chaumontais.
Set 4 :
Boyer en attaque et Wounembaina au service créent un premier écart. Deux aces consécutifs pour le capitaine chaumontais (8/6). Si le CVB ne saisit pas toutes les opportunités de contre attaque, Nice ne passe plus ses attaques comme lors de la première manche (11/9). Possamaï, ancien joueur amateur du CVB et désormais pensionnaire du centre de formation de Nice, rentre pour un deuxième service depuis le début de la partie. Le jeune pointu est applaudi par les supporters chaumontais mais son engagement ne trouve pas le terrain. L'écart se creuse pour les locaux et les supporters anticipent une fin que l'on sent inévitable (20/15). Le CVB est décidément intraitable au service et c'est Sol qui inscrit le 17e ace de son équipe et marque le point du match (25/19).