Fin de l’aventure en CEV Cup 2022

Ce mercredi 8 décembre, lors du match retour des 1/16eme de finale de la CEV Cup 2022, il fallait pour le CVB52 l’emporter 3-1 ou 3-0 lors du match en lui-même, puis emporter le « Golden Set » face aux Roumains de Galati.

Bien embarqués avec le gain du premier set, les Chaumontais sont tombé sur un bloc roumain plus que bien en place, et n’ont pas réussi à inverser la tendance. Ils remportent la rencontre, mais sont tout de même éliminé de la CEV Cup.

 

 

Des débuts fracassants

Plus percutants dès le début de la rencontre, c’est homme de Silvano Prandi breakent rapidement, et mènent les débats 5-2.

Jesus Herrera donne le ton avec ses 4/4 à l’attaque bien épaule par son compatriote Mergarejo au service, et l’écart se creuse, 13-6, malgré de bonnes défenses de la part de Galati, à l’image de Kantor parti chercher une balle par dessus les panneaux LEDs.

Une bonne phase des Roumains au bloc (3 blocs ) leur permet de ne pas sombrer totalement, mais c’est bel et bien le CVB52 qui tient toujours les rênes, 23-17.

Les Chaumontais l’emporteront finalement 25-20.

 

 

 

La seule erreur possible survient

Le scénario est tout autre lors du début de la 2e manche. Galati ne perd pas de temps pour trouver son rythme, et se montre plus présent dans tous les secteurs de jeu qui ont pu lui faire défaut lors du premier set, et prend les devants via un premier break, 8-10.

Jesus Herrera n’arrive plus à mettre un ballon au sol, et se voit remplacer par Dadash Adeh mais Galati se détache encore un peu plus, 11-16.

Chaumont a posé un genou à terre mais ne se laisse pas faire pour autant, et revient à 20-22.

La première balle de set pour Galati survient à 21-24, mais celle-ci est sauvée sur phase de réception,  la seconde sera la bonne pour eux puisqu’ils remporteront ce deuxième set 22-25, laissant alors les Chaumontais dos au mur…

 

 

Sortie prématurée avant l’heure…

L’entrée en jeu du jaune Cubain Gutierrez apporte un vent de fraîcheur mais celui-ci butte deux fois sur le bloc adverse. Les deux équipes se livrent alors un chassé croisé, mais c’est à nouveau les Roumains qui breakent en premier sur une nouvelle faute directe d’Herrera.

Les fautes directes s’accumulent et l’écart se creuse en faveur de Galati qui n’a désormais plus qu’un set à marquer sur les potentiels 3 restants pour se qualifier, 7-10.

Aciobanitei fait son retour sur le terrain, et vient insuffler de bonnes vibrations via sa série au service, permettant au CVB52 de recoller à 10 partout.

Mais une fois de plus, des fautes directes viennent entacher la marque, et les Roumains se retrouvent à nouveau à +3, 12-15, bien portés par leur capitaine, Ivan Raic.

Vasile Taipe y va de son monster block sur Mergarejo, et cela se branche un peu au filet avant que les plus expérimentés ne calment leurs ardeurs locales, mais la marque continue à enfler, 13-17, pour des Chaumontais qui ne trouvent pas la solution et qui pourraient bien voir leur aventure européenne s’arrêter prématurément… Une courte pause dans le jeu suite à Rangel, le passeur de Galati resté au sol survient, mais il se relèvera sous les applaudissements de Palestra.

Aciobanitei, encore lui, refera son petit passage derrière la ligne de service, mais le bloc roumain se présente à nouveau comme un mur infranchissable (les Roumains sont à ce moment là à pas moins de …15 blocs, dont 6 pour Talpa seul…), 18-21.

19-24, le sort du CVB52 en CEV Cup est sur le point d’être scellé, et c’est Herrera qui pointe le bout de son nez au service…

20-25, gain de ce set par Galati, qui avant la fin de la rencontre, a éliminé le CVB52 en 1/16e de finale, et qui laisse évidemment exploser sa joie sur le terrain telle une victoire.

 

 

 

Un tie-break arraché sans saveur

Ce quatrième set, avant même d’avoir commencé, a une saveur un peu fade, et c’est avec pas mal de joueurs n’ayant pas encore beaucoup joué que se présentent les deux équipes.

Ainsi, Pierre Bouleau, Cédric Da Silva, Miguel Gutierrez et Karil Dadash Adeh sont sur le taraflex lors du commencement de ce 4e set.

C’est le CVB52 qui prend les devants dans ce set, et qui arrive au money time avec un fin matelas d’avance, 20-18.

Les Chaumontais gardent leurs distances malgré une petite faute de mains de Da Silva, mais ce sont bien eux qui s’octroient la première balle de set, 24-20.

Mais les Roumains font de la résistance, toujours grâce à leur bloc omniprésent, 24-23, c’est alors que Silvano Prandi demande un temps mort afin de casser le rythme positif dans lequel sont les joueurs de Galati.

Et cela est payant, puisqu’ils l’emporteront 25-23.

 

 

Une victoire pour les formes

Lors de ce tie-break, se sont ç nouveaux les locaux qui breakent rapidement et portent la marque à 6-4.

Mais Galati, avec quelques tours de passe-passe, redresse la barre et passe devant lors du changement de côté, 7-8.

12-12, les deux équipes se battent pour obtenir la victoire, même si celle-ci ne changerait rien si le CVB52 venait à l’emporter, Gutierrez fait parler sa hauteur et sa rapidité à l’attaque.

La première balle de match est pour Galati, 13-14, mais Dadash Adeh, de ces 3m viendra remettre lesdeux formations à égalité.

Après une énorme défense de Gueye, c’est bien le CVB52 qui remporte ce tie-break, sans pour autant passer au tour suivant, 17-15.