Trop peu efficace dans plusieurs secteurs, le CVB52 s’incline pour la première fois à Palestra face à Tours.

Auteurs d’une très bonne rencontre et présents dans tous les domaines, les Tourangeaux n’ont pas laissé grand chose au CVB52 qui a commis trop de fautes pour espérer pouvoir rivaliser avec les invaincus de la Ligue AM.

Un début de rencontre à vite corriger

Les Tourangeaux, plus en jambes sur les premiers points face à des locaux en manque de réalisme à l’attaque sont les premiers à breaker, puis viendront enfoncer un peu plus le clou sur plusieurs aces de Teryomenko, 2-6.

Le CVB52 n’y est pas, et le TVB engrangent les break, jusqu’à porter la marque à 5-12.

Bien emmenés par Dmytro Teryomenko et ses 4 pts, Tours gère tranquillement son avance, 11-17.

Les adversaires du jour, toujours invaincus, semblent bien déterminés à ne pas changer leur statut avec cette rencontre, et filent indéniablement vers le gain de cette première manche, 15-22.

Tours, plus dominateur au contre comme au service l’emporte logiquement 18-25.

 

 

Un coup de mou au mauvais moment

Les débats sont plus équilibrés sur ce début de seconde manche, avec les deux équipes qui ne lâchent rien sur leur side-out, 4-4.

Le premier break viendra des Tourangeaux avec Baranek au bloc sur Aciobanitei, 6-8. Leur défense est partout, et empêche les Cévébistes de revenir à hauteur, mais c’est sur un bon service de Fabian Plan que les Chaumontais reviendront à 9-9.

Mergarejo retrouve alors son bras au service et viendra redonner l’avantage aux siens avec un ace sur Perry, le libéro du TVB.

Mais avec déjà 9 fautes de service, le CVB52 n’arrive pas à concrétiser plus que cela, et à 14-15, Cédric Da Silva rentre à la place de Raphaël Corre. Mais le TVB repasse devant avec un nouveau break, et Silvano Prandi prend un temps mort.

Le TVB fait alors rentrer Toledo sur Derouillon pour apporter un peu de hauteur au bloc, mais les Chaumontais ont la bonne idée de revenir à 17-17 sur un défense de Fabian Plak, et c’est alors au tour de Marcelo Franckowiak de poser son temps mort pour tenter de calmer les ardeurs Cévébistes.

Kévin Tillie, qui, rappellons-le est médaillé d’or olympique, continue son festival, avec déjà 7 pts à 64% d’efficacité et 86% de réceptions positives,  contribue à mener les siens, et c’est sur un ace de Coric que Tours prendra le premier avantage de ce money time, 20-22.

Rentré en jeu à 21-24, Miguel Gutierrez n’y changera rien, et le TVB emporte ce 2e set 21-25.

 

 

 

Défaite logique du CVB52

Dans ce 3eme acte, le CVB52 montre plus d’envie et se permet de breaker d’entrée de jeu le TVB qui reviendra rapidement à hauteur, 4-2 puis 5-5 sur un beau rallye.

Tours break alors à son tour à 8-10 via un service de Teryomenko mettant la réception chaumontaise à mal.

A son tour, Alonso met à mal la réception du TVB, mais les Tourangeaux ont trop de facilité à conclure les ballons mal engagés pour permettre au CVB52 de recoller. L’égalité viendra d’une bonne présence au bloc de Plak, 11-11.

Mais une fois encore, Tours appuie sur l’accélérateur, et se forme un confortable matelas d’avance, 13-17, rentre alors Karil Dadash Adeh à la place de Jessu Herrera, à seulement 30% d’efficacité à l’attaque et 4 fautes de service sur 7.

La bataille au bloc montre une fois encore la supériorité des Tourangeaux dans ce secteur, avec 8 réalisations contre 3 seulement pour le CVB52.

Le TVB mettra alors fin à la rencontre sur le score de 22-25 et remporte donc la rencontre 3 sets à 0.

 

 

Place désormais à la CEV Volleyball Cup pour le CVB52 qui partira dès lundi aux aurores pour la Roumanie et son match du 1er décembre face aux Roumains de Galati.