De retour aux avant-postes!

CVB52-Ajaccio 3-0  (25-23, 25-17, 25-14) Six de départ CVB52 : Gonzalez, Boyer, Mijailovic, Louati, Vandoorn, Aguenier, Mouiel         […]

CVB52-Ajaccio 3-0  (25-23, 25-17, 25-14)

Six de départ CVB52 : Gonzalez, Boyer, Mijailovic, Louati, Vandoorn, Aguenier, Mouiel                                                                                                                               Entraîneur : S. Prandi

 

Six de départ Ajaccio : Takaniko, Gonzalez, Carle, Miranda, Bruckert, Radic, Exiga Entraîneur : Frédéric Fernandez

 

SET1

Lacassie et Dailey blessés, les corses inscrivent seulement 10 joueurs sur la feuille de match. Le CVB voit son effectif amputé d’un joueur avec le départ de Lima en milieu de semaine. De son côté, le public attend le retour dans l’effectif de Boyer, absent lors de la précédente journée. Et les vœux de la salle sont exhaussés puisque le pointu de l’Equipe de France retrouve sa place dans le six de départ.

Louati brise la glace en signant le premier ace de la partie puis une attaque gagnante depuis ses trois mètres. Miranda subit la loi de Boyer au bloc et se charge également de conclure les ballons de contre-attaque (7-5). Takaniko balance méchamment au service en mettant en échec en réception Mouiel et Mijailovic. Heureusement pour Chaumont, le bloc surveille le pointu adverse qui échoue devant Van Doorn. Radic trouve la voie létale au centre et la partie repose sur la qualité de service des deux formations. Les échanges traînent en longueur au détriment du CVB52 qui se fait rejoindre (15-15), puis dépasser lorsque le fond de jeu local bascule dans l’approximation (15-16). Van Doorn signe un ace mais le score reste serré (19-19). Belle qualité de service pour Louati avec un deuxième ace dans cette manche (21-19). Aguenier marque au centre tandis que Prandi appelle le premier temps mort de la partie avant les services de Takaniko, intraitable dans cette exercice (21-20). Bien lui en a pris, il met la balle dans le filet, et Boyer aussi (23-22). Faute au filet de Carle qui donne deux balles de set au CVB52 (24-22). Temps-mort Ajaccio puis temps-mort Ajaccio de nouveau. Gonzalez à Ajaccio sauve la patrie une fois mais Louati conclut sur une passe fléchette de Gonzalez (25-23).

 

SET2

Avec Ajaccio, l’équipe Haut-Marnaise sait que les parties se prolongent avec 8 tie-break disputés depuis le début de la saison pour les corses. De son côté, le CVB a remporté 6 fois sur 6 la rencontre lorsqu’il gagnait le premier set.

Mijailovic s’incline devant trois building mais trouve ensuite une petite diagonale magnifique (2-2). Takaniko en est à sa troisième main et Mijailovic s’incline en réception ainsi qu’en attaque une nouvelle fois (3-5). Chaumont remporte le premier long échange, temps-mort appelé donc par Ajaccio (6-7). Louati égalise puis Mijailovic fait se lever la salle avec beaucoup d’adresse (9-7). Un sourire s’esquisse sur le visage de l’entraîneur Prandi au moment où tout sourit au CVB52. Carle égare en plus une attaque ce qui pousse l’entraîneur corse à prendre son deuxième temps-mort technique après le deuxième échec successif de Carle. Petrov rentre sur Takaniko mais l’éclat est terrible pour les insulaires (16-8). Changement double avec les entrées conjuguées de Castard et Morgado. Rien ne passe avec un nouveau bloc sur Castard tandis que seule une faute de Louati termine le cauchemar corse. Chaumont vient d’infliger un dix à zéro à ses adversaires (18-8). La suite attendue arrive moins rapidement que l’on imagine mais le CVB garde cependant la dynamique de cette deuxième manche (25-17).

 

SET3

Avec la belle séquence vue précédemment, notre équipe voudrait repartir avec l’élan du deuxième set. Ajaccio revient dans sa configuration du début de partie.

Louati déroule au service après son incroyable série de la deuxième manche et Carle fait donc les frais du début de set difficile des Corses, remplacé par Morgado (6/1). Boyer bloque Miranda en un contre un. Aguenier s’y prend à deux fois pour donner un avantage de 6 points au premier temps-mort technique (8/2). Le CVB52 maintient son avantage avec des passages au centre (13/6). Paysage éclairci devant Boyer sur une passe lumineuse de Gonzalez. Son homonyme ne passe pas devant Boyer intraitable au bloc (16/6). Le cauchemar continue pour les corses qui dévissent leurs attaques à l’image de Radic pourtant bien servi au centre (16/6). Carle revient sur Morgado et Mijailovic en un contre trois trouve un angle magnifique à l’aile (18/8). Le score s’aggrave même si Chaumont lâche un point sur un échange prolongé qui enflamme la salle (20/12). La salle s’enivre et Van Doorn donne la première balle de match (24/13). Enfin, Mijailovic balance une attaque missile pour le point du match (25/14).